Rapide bio et disco sélective de KNUT

Publié le par NoWay

Rapide biographie de Knut 

Knut (Fouet ou martinet, en russe. Prononcer Knout) naît en 1994 à Genève et se compose de 4 musiciens dans une formation classique batterie (Roderic Mounir) / basse (Thierry van Osselt, puis Jeremy Tavernier) / guitare (Philippe Hess) / chant (Didier Séverin). Ils sont catalogués dans ce qu’on appelle le ‘post-hardcore’, genre fourre-tout où se côtoient l’impact rythmique du HxC, une certaine énergie R’N’R, un aspect bruitiste et un mélange de bizarre, d’agressif et de métallique qui font du terme même une anti-étiquette. Knut est aussi assez souvent catalogué, surtout à ses débuts, comme groupe ‘sludgecore’, genre qui se caractérise par du HxC Punk ralenti avec une tonalité très grave (à fond dans les basses !) et une indéniable influence métal. Ils sortent en tout cas en 1994 un 2 titres éponyme et autoproduit, commencent à tourner, puis enregistrent 2 ans après le premier de leurs nombreux split EP, ici avec Ishma. 1997 marque un tournant, avec la sortie de leur 7 titres Leftovers sur Snuff Records. Knut commence alors à être reconnu, en Suisse comme ailleurs, mais c’est leur album Bastardizer, sorti l’année suivante, qui va définitivement asseoir leur place et leur réputation dans la mouvance punk métal hardcore, aux côtés de leurs compatriotes (et amis) de Shora et Nostromo, au même rang que les gros combos d’outre atlantique. De nombreux concerts, un split 10’’ en 2000 avec Botch et Ananda (excellent), et c’est la consécration en 2002 avec Challenger, album sorti sur le prestigieux label HydraHead, puis avec la sortie l’année dernière de Terraformer, sur ce même label, qui marque un certain tournant, avec des morceaux plus spatiaux et atmosphériques, à côté de bons passages de pure brutalité tels qu’on les connaissait chez Knut, et avec un changement assez radical de line up puisque leur 1er guitariste Philippe quitte le groupe, que Jeremy passe de la basse à la guitare, et qu’ils se renforcent avec les arrivées successives de Jérôme à la basse et de Tim comme 2ème guitariste. Autant dire que cette nouvelle formation se révèle de pure tuerie en live !

Discographie sélective

Knut : - Knut s/t (autoprod, 1994) : 1er enregistrement, deux titres, de l’histoire du groupe. L’aventure commence.

Leftovers (Snuff Records, 1997) : 7 titres et première ébauche de ce que deviendra Knut, mélange de post hardcore chaotique, de noise et de métal. Déjà quelques excellents morceaux.

Bastardizer (Snuff Rcds, 1998) : 1er véritable album du groupe. 9 titres de Hardcore à la ramasse qui vrillent dans le cervelet. Knut entre dans la cour des grands. Un classique.

3-way Split 10’’ avec Botch et Ananda (Mosh Bart Industries, 2000) : 2 titres pour chacun de ces terribles groupes, sur le défunt label de Loïc (maintenant chez Overcome). Une pièce indispensable !

Challenger (Hydra Head, 2002) : Album de la maturité avec cet excellent 2ème LP sorti sur le fameux label de Boston. 9 titres qui font mal.

Terraformer (Hydra Head, 2005) : Album majeur qui marque une évolution chez Knut, avec aussi bien du HxC noise destructeur et radical que des plage atmosphériques plus longues et ambiantes (comme le superbe Solar Flare) avec utilisation de machines et de samples, plus proche parfois de groupes comme Isis et Neurosis. On ne s’en plaindra pas. Grand disque d’un grand groupe.

A noter qu’on attend sous peu un album de remixes de Knut avec le gratin de la scène électronique underground avec des gens comme Justin Broadrick de Godflesh et Jesu, Mick Harris de Scorn, KK Null de Zeni Geva, ou encore Dälek ou Dither. Sortie prévue fin mai. A suivre !!!


by NoWay

 

 

Publié dans Musik

Commenter cet article

Florian 13/01/2007 11:16

Toujours un superbe blog, plein de bonnes infos !
Merci a toi :)