Rapide Bio et Discographie de KILL THE THRILL

Publié le par NoWay

Biographie de Kill The Thrill


Trio rock noise de Marseille formé en 1989, Kill The Thrill est composé à l'origine de Marylin Tognolli à la basse et au chant, de Patrick Allard à la guitare et de Nicolas Dick à la guitare, à la programmation et comme lead singer. Leur musique est au confluent du rock noise et du rock industriel, influencé par des groupes comme Godflesh, Killining Joke et Swans. Produisant une musique sombre et désespérée, ils s'appuient sur des rythmiques synthétiques froides et implacables sur lesquelles s'installent une basse sourde et percutante et un mur de guitare noise-métal saturées auquel vient se mêler la voix d'écorché vif de Nicolas Dick. Ils tournent au début des années 90 avec nombre de groupes influents comme Einstuerzende Neubauten, Young Gods, Neurosis, Killing Joke, Zeni Geva, Treponem Pal ou les Portobello Bones pour affûter leurs armes. En 1993 sort enfin leur premier album, Dig, 8 titres de musique noire et obsédante qui sont un concentré de leurs diverses influences. Trois ans plus et un EP plus tard, c'est au tour de Low de voir le jour. Le groupe n'est plus constitué que du duo Marylin / Nicolas, et c'est un album plus éthéré et moins lourd que nous découvrons, presque ambiant par moment, tout en restant dans la lignée de l'univers dark de Kill The Thrill. Les 7 (longs) morceaux du disque sont entrecoupés de boucles électro d'eRikm. S'ensuit un split avec le groupe Munch l'année d'après, puis le groupe hiberne discographiquement jusqu'en 2001, l'année de leur grand retour. 203 Barriers marque le retour de leur 2ème guitariste Patrick Allard et une étape importante dans l'évolution du groupe avec cet album enregistré aux USA avec l'aide de Michel Gira des Swans. Plus apaisé, moins agressif et plus mélancolique, l'album est aussi plus varié et moins monolithique que les 2 premiers, au niveau du rythme comme au niveau des ambiances, et est servi paru une excellente production. Il faudra de nouveau attendre 4 ans pour enfin pouvoir entendre leur nouvel opus, le 4ème, Tellurique, enregistré sans Patrick Allard, mais avec le soutien d'un nouveau guitariste, et occasionnel chanteur, Fred De Benedetti (excellent) ainsi que de 2 jeunes filles pour le saxo sur le track 7 et les choeurs sur le 3.

Sorti l'année dernière, il enfonce le clou du précédent et se révèle une oeuvre de grande classe, noise émotionnelle, mélancolique et désespérée, parfois à la limite de la cold wave. Album lourd et aérien à la fois, c'est peut-être actuellement le chef d'oeuvre du groupe.

 

Discographie de Kill The Thrill :

       Dig (Noise Product, 1993): 8 titres et 39 minutes de rock noise industriel sombre, froid et obsédant. Un OVNI en France.

Pit (Noise Product, 1993) : EP 4 titres dans la lignée de leur premier album.

Low (Noise Product, 1996) : 7 titres et 4 intermèdes de boucles électroniques par eRikm. Enregistré en duo, un album plus vaporeux et moins lourd que le premier, sans vraiment devenir riant. Bon disque.

Split Munch / Kill The Thrill (Noise Product, 1997): un morceau inédit des marseillais sur ce disque toujours pas entendu. A tester.

203 Barriers (Season of Mist, 2001): Véritable tournant dans la carrière du groupe avec cet album enregistré avec un membre des mythiques Swans, une de leurs influences majeures. Production somptueuse pour ces 9 titres variés, où se rencontrent l'aspect mélodique des guitares et la puissance lourde de la basse et des rythmiques électroniques. Un très bon disque, profond et mélancolique, sans rien renier de leur force brute.

Tellurique (Season of Mist, 2005): Dans la continuité du précédent, mais peut-être encore plus abouti, 70 minutes de musique noise mélodique désespérée et profonde et qui trahit un très grand souci mélodique. Oeuvre subtile, organique et puissante. Sans doute leur oeuvre clé.

 

By NoWay

 

Publié dans Musik

Commenter cet article